L’objectif du Canada est d’offrir à tous les Canadiens un accès Internet à haute vitesse, même dans les villages les plus isolés. Le programme phare de ce développement, « Brancher pour innover », a été lancé en 2016 pour l’amélioration du réseau internet à haute vitesse.

Les succès d’une bonne connexion à Internet

La mauvaise connexion du réseau à haut débit au Canada vient ternir l’image de ce somptueux pays. Le gouvernement canadien a mis en place des mesures d’investissement pour inverser la tendance. Une bonne connexion à Internet permet le développement de nombreux domaines d’activité pour les sociétés canadiennes.

En effet, une connexion plus stable et plus rapide permet d’avoir accès à divers services en ligne comme la dématérialisation du stockage de données ou les échanges professionnels à distance grâce à la visioconférence. Les particuliers peuvent également profiter de ces services en ligne pour s’adonner au plaisir du visionnage de vidéos sur des plateformes de streaming ou encore avoir accès aux services des banques en ligne.

De plus, avec cette amélioration du réseau, les Canadiens se sont dirigés vers les jeux d’argent comme sur les sites de paris sportifs et de casinos en ligne. Ces derniers ont connu une croissance exponentielle auprès des joueurs canadiens qui sont très friands des sessions de poker en ligne et des machines à sous. 

Des sites de casinos virtuels se sont même spécialisés sur le marché canadien des jeux d’argent en ligne. Certains de ces casinos n’acceptent que les joueurs qui résident au Canada. Sur certaines plateformes en ligne, il est par exemple possible de lire l’avis Captain Spins Casino réalisé par Critiquejeu.com.

Le Canada fait face aux lacunes de la connectivité

Les Canadiens n’ont pas tous encore la chance d’avoir accès à un internet à haut débit. En effet, les citoyens qui vivent dans des collectivités rurales et éloignées des zones urbaines font face à des difficultés d’accès à Internet. Cela freine certains entrepreneurs et autres sociétés de ces zones rurales concernant leur croissance économique.

Le plus gros problème rencontré par ces citoyens ruraux est lié à la vitesse, très lente, du réseau internet. Avec le développement mondial des applications, du stockage de données en réseau et du contenu digital en ligne, la connexion internet et trop lente. Les habitants des zones dépourvus d’un bon réseau ne peuvent pas avoir accès à des jeux à connexion multiple ni même utiliser des services de discussion vidéo en instantané.

En 2017, un gouffre séparait le Canada rural du Canada urbain. Seulement 37 % des foyers ruraux avaient accès à une vitesse de réseau de 50/10 Mbps en comparaison des 97 % pour les foyers urbains. Dans l’ensemble, ce sont 84 % des foyers canadiens qui ont accès à ce réseau internet de 50/10 Mbps. Le gouvernement s’est engagé à atteindre 90 % en 2021, 95 % en 2026 et 100 % en 2030.

Le programme « Brancher pour innover »

Lancé en décembre 2016 pour étendre les services internet à haut débit, le programme a permis le déblocage de 500 millions de dollars. L’objectif étant de construite une infrastructure conséquente qui est capable de répondre aux besoins de données et de vitesses de connexion, mais également d’améliorer le réseau sans fil pour les smartphones.

Étant prévu initialement pour 300 communes, le programme « Brancher pour innover » permettra de raccorder au réseau internet plus de 975 collectivités dont 190 autochtones. Grâce à des partenariats publics et privés, l’investissement total a été revu à la hausse pour atteindre 1 milliard de dollars.

Ce projet constitue l’installation du réseau en fibre optique sur plus de 20 000 kilomètres sur le territoire canadien. Ces raccordements à la fibre optique vont permettre d’améliorer la connexion au réseau de 380 000 foyers et plus de 1 100 institutions publiques comme les bibliothèques, les écoles et les hôpitaux.

Le Canada et sa stratégie de connectivité

Cette stratégie de développement du réseau à haute vitesse par le Canada va permettre à tous les Canadiens de participer à l’économie du pays. Les citoyens ruraux se sentent moins délaissés par le manque d’accès à une connexion et ils vont permettre le développement de nouvelles activités. Cette stratégie, mise en place par le gouvernement canadien, s’appuie sur trois piliers :

  • L‘accès à haute vitesse pour tous : ce pilier favorise l’accès à Internet en prenant en compte plusieurs facteurs. Il faut que les prix soient abordables, que la qualité du service des opérateurs soit bonne et que ces services s’adaptent à chacun, particuliers comme professionnels et instances publiques.
  • L’investissement pour avoir un impact : les investissements mis en place doivent être efficaces et pertinents. Cet investissement doit servir l’économie pour qu’il y ait des répercussions positives sur le développement économique à petite comme à grande échelle. Les petits fournisseurs d’accès aux services de télécommunication pourront louer des espaces sur l’infrastructure des grands fournisseurs pour la pratique de tarifs abordables. 
  • Le partenariat pour favoriser le progrès : le gouvernement canadien, avec ces mesures pour l’accès à une connexion à haut débit, doit également être soutenu par le secteur privé et les fournisseurs de services internet. L’apport d’un soutien financier et de ressources permet d’atteindre les objectifs fixés dans cette stratégie. Pour faire simple, tout le monde doit mettre sa pierre à l’édifice pour que ces mesures soient un succès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici