Alors que les données personnelles se multiplient de manière exponentielle sur le web, les cyberattaques sont de plus en plus nombreuses. Depuis le début de l’année, les cybermenaces ont porté préjudice à un grand nombre d’internautes. Voici plusieurs éclairages pour préserver son identité ou sa réputation en ligne.

Les cyberattaques ne cessent de se multiplier

Les événements récents en matière de cyberattaques et d’actions malveillantes sur Internet ont mis en évidence les failles des sociétés ou des entreprises qui hébergent les données personnelles. Les chiffres sont éloquents : près de 500 millions de comptes Facebook et LinkedIn ont été victimes de piratage au cours de ces derniers mois.

Environ 3,2 milliards d’identifiants hotmail et gmail ont notamment été ciblés par des actions malveillantes. D’après des données récentes recueillies au mois de février dernier, environ 500 000 citoyens ont vu leurs données médicales fuiter. Pour contrer ce phénomène, de nombreux acteurs de la cybersécurité œuvrent au quotidien pour veiller à la protection des données sensibles des internautes.

Les cyberattaques ne s’arrêtent pas aux malwares ou encore aux virus. L’empreinte numérique des utilisateurs du net est notamment menacée. Cette empreinte regroupe, par exemple, l’ensemble des informations et données personnelles que chaque internaute laisse sur le web après avoir navigué sur un site.

L’usage des outils numériques continue d’augmenter

Avec la crise pandémique qui a frappé de plein fouet le monde entier, l’empreinte numérique s’est élargie de manière phénoménale. La raison principale qui explique ce phénomène est que les services en ligne ont davantage été sollicités en cette période troublée. Les périodes successives de confinement mises en place pour endiguer la propagation du coronavirus ont favorisé l’usage des outils numériques, tels que les smartphones, les ordinateurs ou encore les tablettes.

De ce fait, les actions malveillantes en tous genres comme le vol des données ou encore l’usurpation d’identité se sont multipliées à vue d’œil. À cela, s’ajoute notamment le piratage des réseaux sociaux, le phishing, le spear phishing, ainsi que les rançongiciels. Bien que ces menaces soient similaires, ces dernières présentent néanmoins quelques différences pour être considérées comme deux types d’attaques distincts.

Alors que le phishing et spear phishing sont considérés comme des vecteurs d’attaque néfastes et dangereux pour les internautes, il est néanmoins possible de s’en prémunir. Parmi les cyberattaques actuelles, on dénombre notamment un grand nombre de Sim Swapping. Dans ce cas de figure, le numéro de téléphone de la victime est exploité par une personne malveillante pour passer des appels ou procéder à des opérations frauduleuses à son insu.

Comment protéger sa e-réputation ?

D’autre part, au-delà du piratage de données, la réputation d’un individu ou d’une société sur Internet est notamment cruciale. Par exemple, avant un entretien professionnel, les employeurs sont de plus en plus nombreux à scruter les réseaux sociaux pour se renseigner sur les candidats qui postulent pour un poste de travail. Il en va de même pour les prospects qui consultent, entre autres, les avis des clients laissés sur certains sites de sociétés pour se faire une opinion.

L’e-réputation en ligne pour les professionnels est donc tout aussi importante que pour les particuliers. Certaines plateformes en ligne proposent, par exemple, des solutions permettant aux professionnels de gérer la diffusion des avis sur Google laissés par leur clientèle sur leurs produits et services. D’autres outils sont également conçus pour établir un bilan de toutes les données trouvables sur Internet, et même sur le DarkWeb, concernant un profil.

D’ordre général, ce type d’outil demande le nom, le prénom, le numéro de téléphone ainsi que les mails associés à l’internaute, avant de scruter la moindre information sur le web à l’égard d’un profil. À ce jour, ces outils ont la capacité de vérifier pas moins de 25 réseaux sociaux différents. Grâce à ce genre d’outil  à la fois innovant et complexe, les internautes ont, par exemple, la possibilité de repérer les faux comptes ou encore les homonymes manuellement sur différents réseaux sociaux tels que Facebook.

En somme, quelques dizaines de minutes suffisent pour repérer les informations diffusées sur le web. Au cours de l’analyse, un tableau de bord s’anime et met en exergue toutes les informations publiées  en  ligne sur un individu. Au-delà de faire un constat général sur les données publiées, ces outils offrent aussi la possibilité de déceler les éventuelles données sensibles, comme les mots de passe, qui circulent à l’insu d’un internaute sur le web.

A titre informatif, certaines entités françaises, telles que la Commission nationale de l’informatique et des libertés de France (CNIL), mettent quotidiennement du cœur à l’ouvrage pour protéger les données personnelles, accompagner l’innovation et préserver les libertés individuelles.

L’usage d’Internet en quelques chiffres

Les chiffres illustrent parfaitement l’importance d’Internet dans la société actuelle lorsque l’on tente de délimiter le nombre d’utilisateurs d’Internet dans le monde entier. D’après les dernières statistiques recensées, il y aurait près de 4,79 milliards d’internautes en 2020, soit près de 5,5 % de plus qu’en 2019. Autrement dit, c’est 166 % de plus qu’il y a une dizaine d’années.

Toutefois, il convient de souligner que des disparités subsistent entre les différentes parties du monde, et ce, même si la connexion à Internet via les mobiles se démocratise de plus en plus à travers le monde.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici