Le bilan du e-commerce est très positif en cette fin d’année 2021, puisque l’on enregistre sur le marché, une hausse de 15 % des ventes. La crise sanitaire aura durablement changé les habitudes de consommation des particuliers, qui font désormais leurs achats en grande majorité sur internet. Entre bilan d’une année particulière et tendances à venir, zoom sur le succès du commerce électronique.

Le succès fulgurant du commerce électronique

Depuis le début de la crise sanitaire, le secteur du e-commerce ne cesse de prendre de l’ampleur. Selon la FEVAD (Fédération E-commerce et Vente à Distance), une hausse de 15 % des ventes a été enregistrée depuis en ce dernier trimestre de l’année 2021. Un taux conséquent, qui montre le e-commerce s’apprêter à franchir le cap des 130 milliards en cette fin d’année. En cause, des habitudes toujours plus digitales des consommateurs et une longue période pandémique. Contraints de limiter les déplacements et les contacts physiques, les particuliers se sont en effet, de plus en plus tournés vers des solutions web, plus faciles d’accès et disponibles à tout moment de la journée. Par ailleurs, les ventes sur mobiles se sont vues boostées, si bien que de nombreuses entreprises ont décidé d’investir dans le développement de leurs solutions digitales et dans l’amélioration de leurs applications mobiles.

Parmi les produits vendus de l’année 2021, on retrouve les vêtements, les accessoires, les bijoux et les cosmétiques. Les Français doivent souvent bloquer une journée entière pour pouvoir renouveler leur garde-robe et faire les magasins, un temps précieux dont les particuliers ne peuvent souvent pas bénéficier. Face à une société extrêmement dynamique et demandant toujours plus de productivité, de nombreux salariés se retrouvent en effet contraints à utiliser des voies de facilité en ce qui concerne les tâches du quotidien. Par ailleurs, l’achat par internet, et principalement par le biais des applications mobiles, permet aux consommateurs de pouvoir accéder instantanément aux catalogues de leurs marques préférées, 24 h/24 et 7 j/7. Un gain de temps considérable et une praticité très appréciée par les particuliers.

Le marché des jouets sexuels continue son ascension

Un secteur que l’on n’attendait pas dans le domaine du e-commerce, connaît un succès fulgurant depuis le début de la crise sanitaire : le sexe. En effet, les jeunes couples et les célibataires, souffrant de solitude, ont ainsi décidé d’investir de plus en plus dans l’achat de jeux sexuels. Un phénomène significatif, puisque certaines boutiques ont vu leur chiffre d’affaires bondir de près de 185 % lors des périodes de confinement. Les commerçants parlent d’une clientèle désormais décomplexée, qui n’a plus peur d’entrer dans un sex-shop. Petites dentelles, accessoires ou jouets sexuels tels que le masturbateur automatique, les célibataires comme les couples ont le souhait de pimenter leur vie sexuelle et de sortir d’une routine installée.

Les femmes sont les principales consommatrices de produits sex-shop, elles représentent 55 % du marché. Une statistique surprenante, qui montre qu’elles se libèrent de plus en plus concernant leur sexualité. La masturbation, notamment, n’est plus un sujet tabou pour la gent féminine, qui n’hésite plus désormais à investir pour leur plaisir. Par ailleurs, les hommes semblent, eux aussi, se décomplexer par rapport à leurs pratiques sexuelles et achètent aujourd’hui des jouets tels que des plugs anal.

De nombreux sex-shops, qui étaient autrefois visités par une clientèle âgée de 18 à 35 ans, ont été surpris de voir l’affluence de cinquantenaire. Les enfants viennent de partir du foyer, les couples se font donc du souci quant à leur vie sexuelle. Cette clientèle se sentant jusqu’alors très mal à l’aise d’entrer dans un sex-shop, ont eu un véritable déclic depuis le début de la crise sanitaire.

Les tendances attendues pour l’année 2022

Une chose est sûre, le commerce électronique a encore de beaux jours de devant lui. Pour rester à la page, répondre à la demande des consommateurs et faire face à la concurrence, les entreprises se doivent de suivre les dernières tendances dont voici la liste principale :

  • Le développement de l’intelligence artificielle : l’IA devient indispensable, notamment pour les enseignes du secteur de la mode. Un développement efficace de l’intelligence artificielle permet de personnaliser l’offre proposée aux clients, qui ont alors la possibilité de trouver rapidement les produits qu’ils désirent. Un outil basé sur des suggestions d’achats pertinents, indispensable pour les entreprises désireuses d’augmenter leur chiffre d’affaires, et pour les clients qui ne souhaitent pas perdre de temps dans leurs achats.
  • Le commerce multicanal : le multicanal consiste pour les entreprises, à se présenter sur toutes les plateformes les plus consultées par les consommateurs, dont les réseaux sociaux. Ce système marketing est essentiel pour pouvoir fidéliser et attirer la clientèle. Par ailleurs le multicanal permet d’augmenter considérablement les revenus du commerce en ligne.
  • Amélioration du matériel informatique : de nombreux magasins se mettent désormais à la réalité virtuelle et augmentée, pour attirer de nouveaux consommateurs. Toujours dans le cas d’une boutique de mode, la RA peut être utilisée pour sélectionner une morphologie virtuelle proche de la sienne, et visualiser ce que le vêtement pourra donner sur soi. De véritables boutiques du futur…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici