Avec le Black Friday et les fêtes de fin d’année, de nombreux consommateurs vont se retrouver avec de nouveaux appareils technologiques. Les amateurs de tech, en effet, auront sûrement craqué pour un écran TV dernière génération ou un système de son de haute performance. Toutefois, pour que l’ensemble de ces gadgets fonctionnent au mieux, l’utilisateur doit être équipé du câblage compatible nécessaire. S’assurer de la qualité de sa connectique permet de s’offrir une expérience visuelle ou auditive réussie. Voici quelques essentiels de connectiques à avoir chez soi.

Qu’est-ce qu’un connecteur ?

Un outil technologique est composé de multiples pièces : parmi elles, les connecteurs. Ces derniers sont des composants qui permettent de relier des équipements. Les câbles se divisent généralement en deux types de prises : une mâle et une femelle. Les prises mâles, avec des broches, s’insèrent dans les douilles d’accueil des prises femelles. Grâce à ces câbles, la connectique de la technologie est assurée. Ils permettent, en effet, le transfert des données d’un équipement à un autre. Par exemple, il faudra un câble pour transmettre le son d’une chaîne hi-fi sur les enceintes. Similairement, des connecteurs d’alimentation viendront transmettre la batterie à un ordinateur ou un portable, entre autres.

Les connecteurs servent ainsi dans tous les domaines où l’échange de données et de la tension électrique sont nécessaires. Le BTP, la construction automobile, l’industrie technologique, par exemple, sont parmi les premiers secteurs professionnels à en avoir l’utilité. Des fabricants de connecteurs, tels que Binder Connector, proposent ainsi des dispositifs variés, plus étanches et durables que les modèles classiques. Les spécialistes de l’automatisation et de la technologie, par conséquent, se fournissent auprès de ces experts. Pour réaliser la connectique des équipements chez soi, toutefois, il sera plus probable d’opter pour des pièces classiques. Leur choix n’est pas pour autant moins important.

Pourquoi et comment choisir le bon câble ?

Selon les appareils à connecter, il y aura différents câbles à posséder. Le choix de sa connectique est important, car tout dépendra de la qualité souhaitée. Certains câbles peuvent coûter quelques euros quand d’autres demandent un budget bien plus important. Les utilisateurs peuvent s’interroger sur la différence de prix : vaut-elle le coup ? En réalité, le budget investi permet de se garantir des câbles d’experts, qui offrent une véritable qualité. De manière générale, un budget minimum de 10 à 15 % du prix de l’appareil vidéo ou sonore semble être une bonne moyenne. Un prix moyen assurera une certaine qualité, bien sûr, mais monter en gamme permet souvent d’atteindre une puissance et une finition supérieure.

Par conséquent, il est aussi important d’associer la bonne qualité de connecteurs à son équipement. Inutile de monter des pneus de voitures de luxe sur une citadine – les performances seraient perdues. Les appareils classiques, tels qu’un baladeur MP3 ou une radio, reliée à des petites enceintes, ne nécessiteront que des câbles économiques. Un home-cinema, au contraire, pourra demander une qualité bien plus poussée. Les expériences haut-de-gamme nécessitent d’envisager le câble comme une pièce à part entière de l’installation. Le connecteur doit ainsi être choisi pour son fabricant, son expertise, sa performance.

Le guide des câbles essentiels à avoir chez soi

Les besoins varieront selon les appareils technologies utilisées. Les connecteurs, en effet, peuvent servir autant pour de l’audio que pour de la vidéo, par exemple. De même, les câbles pourront être analogiques, numériques ou encore avoir une connectique pléthorique. Il faudra se renseigner sur ces détails pour être certain de la compatibilité entre les appareils à installer. Afin d’avoir les idées claires sur les connecteurs classiques à avoir dans son tiroir à câbles, voici tout de même une sélection.

Focus sur la connectique audio analogique et numérique

Pour réaliser une installation audio bien optimisée, il y a plusieurs petits détails à prendre en compte. Il sera vivement conseillé à un utilisateur, par exemple, d’opter pour des câbles audios courts. Selon le budget et les performances souhaitées, il sera aussi question de choisir entre un connecteur numérique coaxial ou fibre optique.

En câble analogique, certains essentiels sont :

  • le RCA, pour la modulation hi-fi, avec un signal sensible à la qualité ;
  • les borniers à vis ou à pince, utilisés pour relier des systèmes sonores à des enceintes.

Les câbles numériques contiennent, parmi les plus connus, les connecteurs mini-jack. Cette entrée optique est identique à un jack mono, mais fonctionne avec un câble en fibre optique.

Quel câble vidéo analogique et numérique posséder ?

De la même façon, la qualité d’un connecteur vidéo permettra d’améliorer la transmission de l’image à l’écran. Les câbles suivants seront souvent retrouvés dans les domiciles. Les voici classés du plus performant au moins optimisé pour s’offrir une bonne qualité de signal vidéo :

  • un câble HDMI, une solution numérique qui assure des signaux en haute définition et qui s’adapte aux nouveaux formats et aux évolutions de la bande passante, par exemple avec l’arrivée de la 5G ;
  • les composantes, qui permettent d’assurer la meilleure définition sur tous les signaux vidéos, grâce à trois câbles reliés et synchronisés.
  • le signal S-Vidéo, de qualité inférieure aux composantes, mais permet une bonne restitution tout de même ;
  • de même capacité qu’un S-Vidéo, le Péritel est répandu en Europe, mais il faut s’assurer de choisir une connectique de bonne qualité ;
  • un câble RCA jaune, soit un composite, qui est la solution la plus répandue, mais la moins efficace.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici